Alzheimer est une maladie de l’ego

« Alzheimer est une maladie de l’ego, elle ne fait mal nul part” 🙄

Cette phrase est issue d’un documentaire qui suit des familles et des malades. Elle est dite par une dame atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Au début de son évolution, elle nous montre qu’elle a conscience de cette souffrance de l’ego, de son ego et du trouble émotionnel qu’elle suscite et qui va se démultiplier ensuite. Et puis, quand la maladie évolue, c’est l’ego de l’autre qui va souffrir. Celui des enfants, du conjoint, des amis, des aidants qui ne sont pas reconnus dans leur statut, dans leur relation, dans leur soutien, surtout dans leur existence passée et vécue.

Alzheimer est une maladie de l’ego car elle demande à chacun de faire abstraction du passé et du futur pour continuer de (sur)vivre au présent, chacun main dans la main, juste dans le relation au présent. 👩🏻‍🤝‍👨🏼

En acceptant la réalité du “malade” sans vouloir le convaincre de sa vérité à soi, on démarre cette phase de deuil de ce que la personne était sans attendre qu’elle ne soit plus. 😔 On accepte son changement comme on accepte que les feuilles tombent à l’automne. 🍂Cette maladie a au moins le bénéfice de nous laisser le temps d’observer la transformation de la chrysalide en papillon, main dans la main, avec des yeux d’enfants. 🐛🦋

On redécouvre tout. Accepter l’évolution de l’autre, même si ce n’est pas celle qu’on aurait aimé pour lui/nous, c’est le plus beau cadeau qu’on puisse faire à la relation ♥️🌸

#alzheimer

Ayons un autre regard sur la maladie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *